Breaking News

DECLARATION DE LA FEBAH A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPEES, LE 3 DECEMBRE 2014

En ce jour 3 décembre 2014, date dédiée par les Nations Unies pour commémorer la Journée Internationale de la Personne Handicapée, je vous souhaite à tous, Autorités du Burkina Faso, partenaires des associations de personnes handicapées, sœurs et frères personnes handicapées, au nom de la Fédération Burkinabè des Associations pour la promotion des personnes handicapées (FEBAH), une bonne fête.

En effet, ce 3 décembre 2014 est particulier, dans la mesure où il vient après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Les personnes handicapées, comme toutes les autres composantes du peuple, malgré leur situation de handicap, ont aussi participé à cette insurrection.

Au nombre de 168 094, selon les estimations du Recensement Général de la Population et de l’Habitat en 2006, les personnes handicapées portent un grand espoir en ce changement qui permettra, sans nul doute, de renforcer les acquis et aussi et surtout de mieux prendre en compte leurs préoccupations dans les politiques et programmes de développement dans notre pays.

Certes, des acquis ont été engrangés grâce aux associations de/pour personnes handicapées, avec l'appui de l'Etat et de nombreux partenaires au développement. Au compte de ces acquis on peut citer :

- la ratification par notre pays de la convention internationale des Nations Unies, relative aux droits des personnes handicapées,

- l’adoption de la loi nationale de protection et de promotion des personnes handicapées,

- l’élaboration et l’adoption d’une Stratégie Nationale de protection et de Promotion des personnes Handicapées.

Ces acquis dans le mouvement des personnes handicapées ont eu comme avantages:

  • La prise de textes d’application relatifs à la loi nationale de protection et de promotion des personnes handicapées dans les domaines de l’éducation et de la santé,
  • L’adoption d’une carte d’invalidité qui promet des avantages aux personnes handicapées,
  • Le recrutement de 100 personnes handicapées diplômées dans la fonction publique au titre de l’année 2014,
  • L’inscription de 18 personnes handicapées dans le programme national de volontariat en 2014 pour six mois,
  • La mise en place de filets sociaux pour appuyer la scolarisation, la nutrition et la santé des enfants handicapés et pour mettre en place des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées.

Le vent de changement qui a soufflé sur le Burkina Faso les 30 et 31 octobre 2014 donne beaucoup d’espoirs aux personnes handicapées. La présence de représentants de personnes handicapées au CNT et au sein des délégations spéciales des régions et des provinces est un signal fort des nouvelles autorités à l'endroit des personnes handicapées en quête de justice et d'équité. Nous remercions vivement les autorités de la transition pour cette marque de considération à l’endroit des personnes handicapées.

A L'endroit de nos représentants, tout en les félicitant pour leur désignation, nous attendons qu'ils soient des dignes représentants de toutes les catégories de handicap.

La FEBAH ose espérer des nouvelles autorités un renforcement des acquis dans les domaines de l’emploi, de l’éducation et de la santé avec :

  •  l’application du quota d’emploi des personnes handicapées diplômées à la fonction publique,
  • l’élaboration de nouveaux textes d’application de la loi nationale de protection et de promotion des personnes handicapées,
  • l’application effective des mesures sociales que confèrent la carte d’invalidité dans les domaines de la santé, de l’éducation, du transport etc.,
  •  la poursuite avec les filets sociaux pour faciliter la prise en charge des enfants et des adultes avec un handicap lourd en vue d’une amélioration réelle de leurs conditions de vie.

Je souhaite bonne fête à toutes les personnes handicapées.

Je vous remercie.

 

Pour la Présidente du Conseil d’Administration

et P/O,


La Directrice Exécutive,

 

Isabelle YAMEOGO,

Chevalier de l’Ordre du Mérite

 

Check Also

Dr Haïdjikiéma KARAMA, A PROPOS DU CANCER DE LA PROSTATE   « L’existence d’un père ou d’un frère ayant eu un cancer de la prostate multiplie le risque de cancer par 2 à 3 fois»

Le cancer de la prostate, qu’est-ce que c’est ? Qui peut contracter une telle maladie ? Comment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *