Breaking News

Dr CHRISTIAN COMPAORE, A PROPOS DE LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE

 

 « Elle est plus fréquente  chez la femme que l’homme »

 

La hernie discale est une lésion du rachis caractérisée par le déplacement d’une partie d’un disque intervertébrale qui avance en dehors de ses limites habituelles. Cette maladie peu connue du grand public, selon le Dr Christian Compaoré, rhumatologue au cabinet de santé Sainte Cécile de Ouagadougou, touche plus de femmes que d’hommes au regard des travaux ménagers… Dans cette interview qu’il nous a accordée dans ce mois de janvier, celui-ci donne les causes, les mesures de prévention ainsi que les conséquences de cette pathologie. Lisez !

 

Votre santé : Qu’est-ce que la hernie ?

 

Dr Compaoré : La hernie discale  de façon générale est une pathologie qui touche la colonne vertébrale, encore appelée protrusion discale. Il s’agit d’une pathologie qui affecte le disque intervertébral ou les disques intervertébraux qui peuvent s’aplatir et sortir impacter sur les racines nerveuses en laissant un vide discal.   constitué de noyaux fibreux et gélatineux qui donnent une souplesse à la colonne vertébrale et servent d’amortissement en cas de choc. Cette maladie peu connue du grand public touche plus de femmes.

Selon le siège du disque,  il existe plusieurs types de hernie discale cervicale dorsale lombaire. La hernie discale lombaire est mise en première place et est responsable de plusieurs signes, selon la localisation de la hernie. C’est une atteinte du bas du dos et qui est responsable de douleurs lombalgies à la sciatique hyperalgique    très grave. Elle se caractérise par la protrusion du noyau pulpeux qui consiste à envoyer le disque intervertébral dans le canal rachidien. Trois  types de hernie, notamment le noyau pulpeux sort dans la région lombaire, puis touche la racine nerveuse et la comprime. La hernie discale lombaire est donc un motif de consultation fréquente.

 

Quelles en sont les causes ?

 

Elles sont multifactorielles notamment  l’âge, la dégénérescence des disques , les traumatismes, le travail  pénible (les charges lourdes), la conduite, à savoir ceux qui conduisent à longueur de journée sans se reposer, la sédentarité, la prise de poids notamment l’obésité, la grossesse. Ergonomie du travail, souvent le travailleur n’a pas un bon siège, siège sans repose-tête, une bonne table, n’est pas assis droit, …, c’est la bonne ergonomie au sein de son travail. Donc, c’est souvent la longue durée de la  position assise qui n’est pas appropriée.

Les mauvaises attitudes à l’école, le sport. Pour cela, on conseille aux parents d’apprendre aux enfants dès le bas âge des positions droites. Mais,  il arrive que les enfants naissent aussi avec des hernies. Mais, une chose est de distinguer la hernie héréditaire de celle acquise lors de la vie progressive en allant vers l’âge adulte comme la scoliose …

 

Comment se manifeste la hernie discale lombaire ?

 

Elle se manifeste par plusieurs symptômes et signes cliniques. Nous avons la douleur avec ou sans impulsivité. Lorsqu’on tousse ou que l’on va à la selle, la patiente en a mal, lors des mouvements, le patient recherche sa position antalgique. La douleur peut être mécanique en cours de journée ou la nuit.  Elle peut être inflammatoire, le patient recherche sa position antalgique pour dormir. Celle-ci peut être aussi mixte. La douleur avec des paralysies musculaires et/ ou la perte de sensibilité profonde .

La hernie discale se manifeste par une douleur qui peut s’étendre en direction d’une zone d’un membre, car elle peut comprimer un nerf en passant à proximité de celui-ci.

Dans certains cas cependant, la hernie ne provoque aucun symptôme.

Les localisations crurales L1-L2-L3-L4 et SCIATIQUE  entre la 5e lombaire et la première sacrée.

En cas de hernie cervicale, celle-ci peut ainsi être responsable d'une névralgie cervicobrachiale avec sensation de fourmillements appelés paresthésies, notamment au niveau de la nuque pouvant aller jusqu'au bras..

 

Quels sont les facteurs qui exposent à cette pathologie et quelles sont les personnes les plus exposées?

 

La hernie discale est plus fréquente chez la femme, elle survient généralement entre 30 et 50 ans. Les personnes les plus exposées sont les ménagères, les secrétaires (elles travaillent longtemps assises), les commercantes, les mécaniciens (ils soulèvent des objets lourds), les artisans (mêmes gestes répétés sur des chaises non adaptées), les chauffeurs (ils conduisent à longueur de journée sans repos), les élèves (parfois assis sur des tables-bancs non adaptés), les pompistes (station debout prolongée).

 

Cette pathologie est-elle héréditaire ?

 

Depuis plusieurs années, nous savons qu’elle est héréditaire chez certaines personnes.

 

Comment peut-on la prévenir ?

 

La survenue d'une hernie discale peut être prévenue par l'application de quelques précautions : préserver le dos lors des activités ou lors du port de charge lourde (éviter de se plier vers l'avant, plier les jambes et se relever doucement), pratiquer des sports "doux" pour le dos : natation ou cyclisme par exemple. Aussi, pour prévenir la hernie, il faut que les travailleurs aient une notion de l’organisation de l’ergonomie du travail.

 

La maladie est-elle méconnue du grand public ?

La hernie commence à être connue du grand public. On peut dire qu’elle était déjà connue, mais les malades se dirigeaient vers le traitement traditionnel. Et ce traitement traditionnel soulageait le patient, mais il n’était pas à longue durée, une chose qui nous fait enregistrer des cas de hernie lombaire discale.

 

La hernie discale lombaire est-elle mortelle ?

 

La hernie discale lombaire n’est pas mortelle. Elle peut l’être s’il y a des accidents multifactoriels où nous avons une atteinte cervicale ou un traumatisme cervical-crânien qui prédomine.

 

Quelles précautions faut-il prendre pour ne pas souffrir de cette maladie ?

 

La survenue d’une hernie discale peut être prévenue par l’application de quelques précautions chez les personnes de grande taille, les femmes enceintes, les métiers ou sports exigeants. Il faut aussi préserver le dos lors des activités ou lors du port de charge lourde (éviter de se plier vers l’avant, plier les jambes et se relever doucement), pratiquer des sports doux pour le dos : natation ou cyclisme par exemple.

 

Valérie TIANHOUN

 

 

 

Check Also

FERTILITE Le meilleur, moment pour tomber enceinte

Pour multiplier vos chances d’avoir un enfant, il est préférable d’avoir les rapports le matin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *