Breaking News

Dr ISMAËL DIALLO, A PROPOS DE LA FIEVRE TYPHOÏDE « Elle entraîne entre 128 000 et 161 000 décès dans le monde chaque année »

La fièvre typhoïde est une maladie qui tue, mais souvent ignorée par plus d’un. Par ses manifestations qui sont souvent confondues à celles du paludisme, les malades ne prennent pas la peine de se faire diagnostiquer quand ils sont malades. Mais ces derniers se contentent de faire de l’automédication qui vire parfois au drame. Le Dr Ismaël Diallo, au service des maladies infectieuses au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU YO), dans cette interview, parle en long et en large de cette maladie. Lisez !

 

« Votre santé » : Qu’est-ce que la fièvre typhoïde ?

 

Dr Diallo : La fièvre typhoïde est une toxi-infection intestinale, très contagieuse et potentiellement mortelle en l’absence de traitement.

 

Quelles sont ses causes ?

 

L’agent causal de la fièvre typhoïde est une bactérie du genre Salmonella dont le réservoir est strictement humain.

 

Comment se manifeste-t-elle ?

 

Au début, elle se manifeste par :

- un manque d’appétit, des nausées, une constipation, des douleurs abdominales modérées, parfois la diarrhée,

- des  céphalées, une insomnie, des vertiges, des bourdonnements d'oreilles,

- des saignements au niveau du nez,

- et bien sûr comme son nom l’indique, une fièvre d'ascension progressive, de jour en jour.

Lorsque la maladie atteint son faîte, on retrouve :

- de la fièvre (39-40°C)

- un pouls plus lent au lieu d’être accéléré à cause de la température élevée

- le malade est prostré, indifférent, confus parfois délire avec une inversion du sommeil.

- la diarrhée fétide dont l’aspect ressemble à du "jus de melon" avec des douleurs abdominales.

 

La fièvre typhoïde est-elle contagieuse ?

 

Oui comme on l’a dit plus haut. C’est une maladie contagieuse interhumaine.

 

Comment peut-on la soigner ?

 

Il existe des médicaments efficaces contre la fièvre typhoïde. Mais il faut signaler que du fait de l’utilisation abusive non adéquate  des antibiotiques (automédication, posologie insuffisante…), la bactérie devient de plus en plus résistante au fil du temps. Donc, des antibiotiques qui étaient très efficaces avant, le sont de moins en moins.

 

Quelle est l’ampleur de la maladie au Burkina ?

 

Il n’y a pas d’estimation exacte de ladite ampleur au Burkina Faso. Mais on estime que, chaque année, la typhoïde touche entre 11 et 20 millions de personnes et qu’elle entraîne 128 000 à 161 000 décès dans le monde. La majorité se trouve dans les pays en voie de développement.

 

Est-elle mortelle ?

 

Oui et malheureusement, elle peut entraîner de multiples complications engageant le pronostic vital. Par exemple : la perforation de l’intestin, des hémorragies intestinales, des convulsions…

 

Comment peut-on la prévenir ?

 

La prévention peut se faire à deux niveaux :

- Au niveau individuel

 

Se laver les mains,

Avoir une hygiène alimentaire : bien laver les aliments que l’on consomme et bien cuir les aliments

Assainir de l'environnement,

 

Se faire vacciner

 

Au niveau de la collectivité

Promouvoir l’hygiène des mains,

Isoler les malades,

Surveiller les sources des eaux et les aliments,

Sensibiliser les industries alimentaires et les restaurants,

Lutter contre le péril fécal en construisant des latrines

Désinfecter en cours et en fin de maladie les latrines ou les lieux d'excrétas par exemple à l'eau de Javel,

Dépister et traiter prendre en charge précocement les porteurs asymptomatiques

les porteurs chroniques, jusqu’à éradication du mal.

Ces porteurs dits « chroniques » sont ceux qui excrètent le germe dans les selles ou les urines depuis au moins un an.

 

Selon certaines informations, il existe un vaccin contre la fièvre typhoïde. Info ou intox ?

 

Oui, le vaccin existe bel et bien, il est efficace et dure 3 ans.

Un nouveau vaccin conjugué qui confère une immunité plus longue, a été pré qualifié par l’OMS pour les enfants à partir de l’âge de 6 mois.

 

Comment peut-on bénéficier de ce vaccin et à quel prix ?

 

Le vaccin existe et est accessible dans les centres de vaccinations.

 

Que pensez-vous des médicaments traditionnels que certains utilisent pour traiter la maladie ?

 

Nous n’avons aucune expérience de ces médicaments dits « traditionnels ». Mais ce que nous pouvons dire, c’est qu’il n’y a pas d’essais prouvant l’efficacité de ces traitements contrairement aux médicaments dits « modernes ». En outre, les posologies ne sont pas maîtrisées encore moins leurs effets sur certains organes en l’occurrence le foie et les reins pour ne citer que ceux-là.

 

Autre chose à ajouter ?

 

Juste rappeler que la fièvre typhoïde est une maladie du péril fécal ; donc le lavage des mains, l’hygiène alimentaire, est très important. Toutefois, la vaccination permet d’éviter la maladie.

 

Valérie TIANHOUN

 

 

 

 

Check Also

Dr Haïdjikiéma KARAMA, A PROPOS DU CANCER DE LA PROSTATE   « L’existence d’un père ou d’un frère ayant eu un cancer de la prostate multiplie le risque de cancer par 2 à 3 fois»

Le cancer de la prostate, qu’est-ce que c’est ? Qui peut contracter une telle maladie ? Comment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *