Breaking News

LA GESTION DU STRESS : Une autre condition pour réussir aux examens  

 

Nous sommes en pleine période d’examens au Burkina Faso. En tout cas, les élèves des classes de CM2, de 3e et Terminale sont happés actuellement par les révisions de leurs cours dans le cadre des préparatifs de leurs examens respectifs. Après eux et au même moment, les candidats aux différents concours de la Fonction publique s’activent. C’est « le Boileau », comme on aime le dire. Mais, tout ce monde s’est-il toujours interrogé sur les conditions idéales du succès ou les facteurs de l’échec ? Certainement, chacun a une idée des conditions du succès et de l’échec ; et donc, en principe, chacun prend les dispositions en fonction de ses objectifs. Mais, il nous semble qu’un aspect n’est pas suffisamment pris en compte par les postulants aux différents diplômes et aux différents concours.

Il s’agit du stress et ce, parce que les examens de fin d'année et le défi qu'ils représentent demande un certain dépassement de soi.  Le stress peut prendre plusieurs formes. Par exemple, un candidat peut sentir son cœur battre plus vite, avoir des nœuds dans l'estomac, avoir de la difficulté à dormir, perdre l'appétit ou au contraire avoir envie de grignoter sans arrêt. Le contrôle du stress est un facteur important dans la réussite ; dans l’échec également. « Le stress est très souvent le compagnon des étudiants en période d’examens. Pour certains, il joue le rôle de stimulant et permet d’être en alerte. Mais, le problème est que le stress a également de nombreux inconvénients. Quand on a une trop grande quantité de stress, cela a tendance à nous fatiguer, nous pénaliser, nous irriter, provoquer des troubles du sommeil, ce n’est pas l’idéal en période d’examen », rapporte forumsante.com.

Doctissimo ne dit pas le contraire : « le stress n'a pas bonne presse, on cherche tour à tour à l'éradiquer, le contrôler, le gérer, et pourtant il est nécessaire. En effet, la tension qu'il procure, si on la gère de façon positive, est stimulante. Le bon stress est motivant, il donne envie d'agir, de relever un défi, le plus souvent avec succès" insiste Nicole Pierre. A l'inverse, l'absence de tension peut amener de l'apathie et vous priver du tonus nécessaire pour réussir. Les examens de fin d'année et le défi qu'ils représentent demande un certain dépassement de soi qui, s'il se conclut par une réussite, vont fortement booster la confiance en soi. Le fait qu'un stress soit positif ou négatif va dépendre en grande partie de la capacité d'adaptation de chacun. L'important est de tirer parti de sa particularité, et d’en rechercher le côté positif, une attitude qui vous donne alors accès à vos ressources.

Concrètement, face au stress, que doit-on faire ? Des spécialistes ont conçu un plan anti-stress en 4 points : « inutile de se ruer la veille sur ce que vous n'avez pas révisé, il est trop tard. Lâchez prise, c'est le mieux que vous puissiez faire ; faites des exercices de respiration  le plus souvent possible, alternée, abdominale. Vous allez calmer vos émotions et oxygénez votre cerveau, ce sont vos deux atouts ; bougez, videz-vous la tête, nagez, courez, évacuez toutes les tensions physiques et faites-vous plaisir ; montrez-vous positif. Axez votre pensée sur ce que vous avez fait, pas le contraire. Pensez en termes de réussite, sans doute le meilleur moyen d'y parvenir ».

 

Valérie TIANHOUN

 

Check Also

GREFFES D’ORGANES : Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d’organes

Une équipe scientifique internationale est parvenue à modifier génétiquement des porcelets pour que leurs organes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *