Breaking News

GROSSESSE Les 10 signes annonciateurs

 

Certains signes, comme l'absence de règles, peuvent faire penser à une grossesse, alors que d'autres seront plus discrets. Passage en revue des principaux symptômes.

 

La douleur ou la tension dans la poitrine

 

Dès les premiers jours d'une grossesse, une douleur dans la poitrine peut apparaître. Les seins sont tendus et gonflés. La douleur se situe généralement sur le côté de la poitrine ou au niveau du mamelon.

L'aspect du mamelon peut d'ailleurs changer : la peau se trouvant autour devient granuleuse et perd son aspect lisse.

 

Les nausées

 

Les nausées, surtout matinales, évoquent un début de grossesse et touchent une femme enceinte sur deux. Elles sont dues notamment à l'effet de la progestérone sur l'oesophage. 

Le fait de manger apaise généralement les nausées. Si elles aboutissent systématiquement à des vomissements, une prise en charge est nécessaire.

 

L’augmentation de l’appétit

 

Si les nausées éprouvées coupent généralement l'appétit, le reste du temps, la femme enceinte a de l'appétit pour deux et augmente sa prise de nourriture.

 

Les fringales à toute heure du jour et de la nuit s’expliquent par un besoin en énergie accru pour assurer le bon développement du foetus.

 

Les douleurs dans le bas ventre

 

Des douleurs pelviennes, semblables à celles survenant à l'approche ou durant les règles, peuvent apparaître. 

Ces douleurs sont normales et ne doivent pas nécessairement faire penser à une fausse couche. Elles sont simplement le signe d'une modification de l'utérus.

 

Des pertes de sang

 

Des saignements au moment présumé des règles peuvent survenir dans le cadre d'une grossesse au cours du premier trimestre. Fréquents, ils touchent une femme sur quatre et ne sont pas le signe d'un dysfonctionnement.

En revanche, s'ils sont fréquents et importants, il vaut mieux consulter pour écarter tout risque de complication.

 

Une hypersensibilité olfactive

 

En cas de grossesse, le sens de l'odorat est plus développé et peut être modifié : une odeur agréable peut vite devenir insupportable et vice-versa.

 

La raison ? L’augmentation du taux d’hormones dans le sang qui dilate les vaisseaux sanguins, notamment ceux du nez qui perçoit alors davantage les odeurs.

 

La fatigue

 

L'augmentation du taux de progestérone dans le sang peut perturber le sommeil. Les nuits sont alors plus agitées et la récupération moins bonne.

L'organisme a également besoin davantage d'énergie, ce qui donne lieu à des coups de pompe en pleine journée et/ou à un état somnolent.

 

L’aménorrhée

 

L'aménorrhée correspond à l’absence de règles chez une femme en âge de procréer.

Tout retard de règles doit faire penser à un début de grossesse même si d'autres causes existent.

A contrario, les règles dites "règles anniversaire" peuvent perdurer tout au long de la grossesse au moment présumé des règles.

 

Les bouffées de chaleur

 

Il est fréquent d'avoir des bouffées de chaleur durant la grossesse. Celles-ci sont dues aux variations hormonales : la progestérone augmente sensiblement la température corporelle.

 

La transpiration est également plus importante, les glandes sudoripares étant davantage sollicitées pour rafraîchir l'organisme.

 

Le dégoût pour certains aliments

 

Certains aliments, d'ordinaire appréciés, peuvent rebuter au premier trimestre de la grossesse. Ils sont dûs notamment à une hypersensibilité olfactive et à la présence des nausées.

A l'inverse, un goût prononcé pour certains aliments (fraise, cornichons, chocolat), peut apparaître. Certaines croyances affirment même que les envies alimentaires se définissent en fonction du sexe du bébé attendu.

 

Source : Passeport santé

 

 

Check Also

GREVE DES SYNDICATS DE LA SANTE: L’appel du gouvernement

Le 02 mai 2019, le Secrétaire Général du Syndicat des travailleurs de la Santé Humaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *