Breaking News

LUTTE CONTRE LE PALUDISME : Prévenir vaut mieux que guérir

Nous sommes en pleine saison des pluies ; c’est une période où certaines maladies se montrent fréquentes et violentes. Parmi ces maladies, il faut citer en premier lieu le paludisme qui, chaque année, est la cause de plusieurs décès avec un taux de mortalité de 25,2%. Prévenir vaut mieux que guérir, dit –on. Pour ce faire, tout un chacun doit adopter les comportements adéquats dans le sens de la lutte contre cette maladie. Autrement dit, il est indispensable que nous adoptions des méthodes de prévention indiquées par les spécialistes de la santé. Evitons par exemple de jeter les eaux sales et les ordures n’importe où, car cela attire les moustiques, vecteurs de la maladie. En plus, les parents doivent aussi veiller à protéger les enfants contre les piqûres de moustique en les empêchant de fréquenter les endroits synonyme de nids de moustiques, ou à défaut, les habiller convenablement. Faut-il rappeler, les femmes enceintes et les enfants sont ceux qui sont les  couches les plus touchées par cette maladie. Par ailleurs, l’un des comportements à adopter dans cette période propice au paludisme, est de dormir sous des moustiquaires de préférence imprégnées. Dans ce cadre, le gouvernement burkinabè distribue gratuitement à la population des moustiquaires imprégnées depuis quelques années. Rien ne sert de prendre ces moustiquaires si elles doivent servir à orner nos chambres. Autrement dit, il faut les utiliser et dans les règles de l’art. Enfin, on peut utiliser les pulvérisants et les pommades anti-moustiques homologuées.

 

Valérie TIANHOUN

Check Also

UTILISATION DES MEDICAMENTS TRADITIONNELS Il faut plus de responsabilité

        Dans nos sociétés, il existe plusieurs gammes de tisanes et autres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *