Breaking News

MARIAM BELEM, SAGE-FEMME, A PROPOS DE LA CONTRACEPTION   « Aucune méthode contraceptive n’est efficace à 100% »

Les méthodes contraceptives, à quel moment les utiliser ? Et pour quelle fin doit-on les utiliser ? Qui est habilité à les utiliser ? Quelle est leur efficacité ? Ce sont autant de questions auxquelles la sage-femme Mariam Belem tente d’apporter des réponses. Invitée du mois du magazine, la sage-femme a aussi abordé les questions de la planification du post-partum. Lisez !

 

« Votre Santé » : Qu’appelle-t-on planification familiale ?

 

Mariam Belem : La planification familiale encore appelée PF est l'ensemble des moyens mis à la disposition des couples pour leur permettre de choisir quand avoir un enfant.

 

Qu’en est-il de la planification du post-partum ?

 

Quant à la planification familiale du post-partum, c'est la planification familiale offerte aux couples dans les 48 premières heures suivant l'accouchement jusqu'à 2 ans après l'accouchement. La différence majeure se trouve au niveau du moment de l'offre de la méthode.

 

Comment se fait la mise en contraception d’une femme qui désire bénéficier de cette planification ?

 

Pour une femme qui désire bénéficier de la planification familiale du post-partum, c'est simple, il faut passer par un counseling à l'issue duquel elle pourra faire un choix éclairé par rapport à la méthode de contraception désirée. Ce counseling dans notre cas se fait pendant des périodes bien déterminées: pendant les consultations prénatales, ou pendant la phase de latence, c'est-à-dire le début du travail d'accouchement  ou dans le post-partum immédiat, c'est-à-dire  dans les 48 premières heures suivant l'accouchement ou prolongé, c'est-à-dire jusqu'à 2 ans.

 

Quelles sont les méthodes de contraception lors du post-partum ?

 

Après la phase de counseling vient l'offre de la méthode choisie. Dans le cas du post-partum, l'offre se fait juste après l'accouchement et immédiatement sur la table d'accouchement. Lorsque c'est fait dans les 15 premières minutes, on parle de post planétaire. Lorsque c'est offert après les 15 premières minutes jusqu'aux 48 premières heures, on parle de post-partum immédiate. Lorsque c'est au-delà jusqu'à 2 ans, on parle de post-partum tardif. Les méthodes de contraception dans le post-partum  sont les mêmes que celles utilisées couramment (entre autres la jadelle, le DIU, les pilules, les injectables, le préservatif, les méthodes chirurgicales...). La différence réside généralement dans le moment de l'offre de la méthode. Plus haut, je disais qu’au niveau du post-partum, l'offre peut se faire sur la table d'accouchement, c'est ça l'innovation : la femme n'a plus besoin de partir et revenir avec ses règles comme cela se faisait  avant.

 

Sont-elles des méthodes efficaces à 100% ?

 

Aucune méthode contraceptive n'est efficace à 100% et l'efficacité varie selon la méthode.

 

Y a-t-il une particularité de femmes qui doit en bénéficier ?

 

Dire qu'il y a une particularité de femmes qui peuvent bénéficier de la PF dans le post-partum, c'est dire faux. Il faut d'abord être dans le post-partum jusqu'à 2 ans. Il faut être aussi éligible à la méthode choisie.

 

Quels sont ses inconvénients ?

 

Nous ne dirons pas inconvénient mais plutôt limites. Ces limites sont liées à la nature des produits utilisés qu'au fait que le produit soit utilisé dans le post-partum. Les plus observées sont les troubles du cycle menstruel et cela aussi dépend de chaque femme.

 

Valérie TIANHOUN

 

 

 

Check Also

HYGIENE SEXUELLE DES JEUNES EN MILIEU SCOLAIRE: Quand des W.C deviennent source de maladies

L’hygiène sexuelle des jeunes est un phénomène auquel les responsables d’établissements scolaires doivent veiller. Certaines …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *