Breaking News

SANTE SEXUELLE ET DE LA REPRODUCTION L’ONG Pathfinder vole au secours des centres de formations sanitaires de Ouagadougou

A travers son projet « Yam Yankre », l’ONG Pathfinder international a laissé parler son cœur en octroyant du matériel sanitaire à 10 centres de formations sanitaires de Ouagadougou. La cérémonie de remise officielle de ce don a eu lieu le 3 août 2016 à la direction régionale de la santé du centre à Ouagadougou, en présence des acteurs de la santé.

Du matériel composé de savon, de détergent, de seaux, de l’eau de javel, de seringues, de boîtes complètes d’insertion, de tensiomètres électriques, de lampes frontales et de stéthoscopes. C’est ce qui a été remis à 10 districts sanitaires de Ouagadougou, le 3 août dernier par l’OGN Pathfinder. Selon la représentante-pays de Pathfinder, Reine Lydia Saloucou, ce don de matériel sanitaire rentre dans le cadre de la collaboration que l’ONG entretient depuis un certain temps avec la direction régionale de la santé du centre (DRSC). « C’est à travers notre projet dénommé « Yam Yankre », a-t-elle indiqué, qui vise l’amélioration de l’offre de services de qualité dans les formations sanitaires publiques et la mobilisation communautaire pour l’adhésion aux services de santé de la reproduction et surtout la planification familiale, l’accès à l’avortement sécurisé et la référence des clients, que nous avons fait ce don. Ce matériel d’une valeur de 4 millions de F CFA va renforcer les capacités des prestataires, mais aussi accompagner le ministère en charge de la santé pour rénover certaines formations sanitaires afin d’améliorer la qualité des services. Nous souhaitons que notre accompagnement soit bénéfique et que les services rendus dans les centres de santé soient de qualité ».
La représentante a aussi souligné que ce don n’est pas une première et que d’autres sont toujours en cours. « Nous accompagnons aussi le ministère de la santé, a-t-elle conclu, par la formation des formateurs sur la planification familiale, des prestataires en planification familiale, en soins d’avortement complet et soins après avortement, des formations à l’endroit des médecins et attachés de santé en méthodes permanentes de planning familial ». Qui mieux que le DRSC, Dr Wilfrid Ouédraogo, pourrait être heureux du geste que l’ONG Pathfinder a fait ? Pour ce faire, le DRSC a souligné que ce matériel est une bouffée d’oxygène pour les 10 formations sanitaires qui en ont bénéficié. Le manque de matériel, selon lui, dans les districts est un véritable problème, mais à travers ce genre de geste beaucoup de besoins seront comblés afin que la population bénéficie davantage de soins de qualité dans les districts sanitaires. Parce que c’est une des priorités du ministère de la Santé qui, dans son programme, souhaite que l’on puisse donner des soins de qualité, à travers des agents compétents et des équipements de qualité. Le DRSC a relevé que la planification familiale est un volet important de leur intervention en termes d’action sanitaire, et grâce à l’appui des partenaires ils arrivent à faire face aux besoins de la population en termes de centre d’écoute, de conseil et de disponibilité de méthode contraceptive. « Ce matériel sera utilisé pour améliorer la qualité des soins, surtout à l’endroit des femmes et des jeunes filles. Le besoin se fait ressentir dans nos districts sanitaires et c’est d’ailleurs sur cette base de besoins que nos partenaires ont réagi. Ce matériel vient à point nommé, et sera utilisé à bon escient, car il va appuyer les formations sanitaires », a soutenu le Médecin-chef du district (MCD) sanitaire de Sig-Nonghin, Dr Jacqueline Ouoba. Embouchant la même trompette, le MCD de Boulmiougou, Dr Noël Nacoulma, a exprimé sa satisfaction quant à ce geste noble de la part de l’ONG Pathfinder. Il a aussi affirmé que c’est un partenaire qui, depuis quelques années, vient en aide aux centres de formations sanitaires. Donc ils ne peuvent que se réjouir de sa bonne volonté. Par ailleurs, il a souhaité que ce geste soit pérennisé. Rappelons que l’ONG Pathfinder est une organisation internationale qui a été créée en 1957 et intervient dans le domaine de la santé, et sa vision est que tout le monde doit avoir accès à la contraception pour qu’il y ait zéro nouvelle infection à VIH/ SIDA et qu’aucune femme ne doit mourir de complications évitables liées à la grossesse.

Valérie TIANHOUN

 

Check Also

Dr Nana THIOMBIANO/ COULIBALY, NUTRITIONNISTE MEDICALE : « Les bouillons culinaires ne sont pas bons pour la santé »

Une alimentation équilibrée est l’ensemble de tout ce que les êtres vivants consomment pour leur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *