Breaking News

TAUX ELEVE DU VIH SIDA A GAOUA : l’or serait une des causes de contagion

 

Dans le cadre de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina, le secrétariat permanent du conseil national de lutte contre le SIDA en collaboration avec le secrétariat permanent du 11 décembre a organisé une caravane de sensibilisation contre le SIDA et la santé de la reproduction qui s’est tenue du 7 au 12 décembre dans la région du Sud-Ouest. Lors de cette caravane des orpailleurs soutiennent que faire des rapports sexuels non protégés augmentent la chance de trouver de  l'or

 

 

C’est dans la province de Ioba  qu’a été  lancée le 07 décembre 2017 la caravane de sensibilisation contre le VIH/SIDA. La caravane a sillonné les villes comme Dano, Diébougou, Batié et Gaoua pour sensibiliser les habitants de ces villes à travers des sketchs, des prestations d'artistes, des jeux concours ainsi que des questions réponses sur le VIH/SIDA. Selon le chef d'antenne régional du secrétariat permanent de lutte contre le SIDA, René Kaboregou, les causes de  ce fort taux de VIH/SIDA s’explique par le fait que certains parents qui devaient les premiers éducateurs ne jouent pas pleinement leur rôle de parents, donc les enfants sont délaissés. L'une des raisons qui explique aussi ce taux de VIH très élevé, a-t-il poursuivi c'est cette superstition que font les orpailleurs en soutenant que faire des rapports sexuelles non protégés augmente la possibilité de trouver l'or. « Incroyable mais vraie »! C'est ce que certains orpailleurs nous ont confirmé. Un des orpailleurs se faisant appelé la"Tuine"soutient même que souvent il est préférable après l'acte sexuel non protégé de pénétrer le trou du site  d'orpaillage avec la fille en question sans se doucher car cette technique appelle l'or. Hamado lui affirme que ce sont les charlatans qui demandent de faire cela pour avoir l’or en quantité. « Puisque nombreux d'entre nous consultent des "wakmans" avant de rentrer dans le trou pour chercher l’or. Et il faut s'entendre au préalable avec la fille, lui proposé de l'argent afin qu'elle accepte », a-t-il dit. Il a aussi poursuivi en disant que l'or aime beaucoup la saleté. Avec de telles raisonnements, s’exclama le chef d’antenne on en vient à se poser la question si ce n'est pas plutôt l'or qui appel le VIH/Sida? En tout cas la question reste posée, dit-t-il. Pour ce faire, René Kaboregou a noté qu’il va de soi qu'un regard particulier soit porter à l'endroit de cette région. Le chef d'antenne régional dit avoir atteint son objectif en initiant cette caravane et dit espéré que le message qui souhaitait être véhiculé est bien passé. Néanmoins il appel la jeunesse à plus de responsabilité sur la santé sexuelle et reproductive car d'après lui ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par ce fléau. Il a aussi rassuré que la sensibilisation continuera dans la région jusqu'à ce que le SIDA  ne face plus de ravage dans la localité. Cette caravane a permis à l'association marrie stoppe internationale, qui est également partenaire dans l'initiative de l'organisation de faire la sensibiliser sur la santé sexuelle de reproduction à travers la démonstration du port de préservatif, des tests de dépistage sur le VIH/SIDA  et des conseils sur la sexualité.

V.T.

Check Also

CHEOUR FARHAT, ANCIEN AMBASSADEUR DE LA TUNISIE AU BURKINA « Le malade burkinabè, avant son évacuation, doit avoir une idée claire sur les soins qu’il va recevoir »

    Cheour Farhat est un ancien ambassadeur de la Tunisie qui a servi au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *