Breaking News
young woman laying in bed and having stomachache

TROUBLES DE BALLONNEMENTS Voilà ce qu’il faut en cas de ventre ballonné 

Les ballonnements sont plus fréquents chez la femme que chez l’homme. Ils constituent des troubles digestifs au même titre que les nausées ou les brûlures d’estomac. Parfois appelés «pets» ou «vents» en langage familier, mais aussi flatulences ou aérophagie, les ballonnements sont une accumulation de gaz dans l’intestin grêle. Cette accumulation provoque une tension de l’intestin et ainsi, un gonflement de l’abdomen. De ce fait, les personnes ballonnées reconnaissent souvent avoir une sensation de «ventre gonflé ».

 

Quelles sont les causes des ballonnements ?

 

Les causes des ballonnements sont nombreuses et peuvent tout d’abord avoir un lien direct avec l’hygiène de vie.  Une mauvaise alimentation  (aliments gras, sucrés, épicés, boissons gazeuses, alcool, café, etc.) irrite le système digestif et peut causer des ballonnements. Consommer des aliments trop riches en glucides comme les féculents ou les pommes entraînerait la fermentation (transformation du sucre en l’absence d’oxygène) conduisant aussi à des flatulences. L’aérophagie  (avaler trop d’air) fait travailler l’estomac «à vide» et peut provoquer des troubles intestinaux. Ce phénomène survient lorsqu’on mange ou boit trop vite ou avec une paille ou lorsqu’on consomme trop de gomme à mâcher, par exemple. L’anxiété et le stress favoriseraient également les ballonnements car ils entraînent une contraction des intestins et de l’aérophagie.

Pratiquer un sport d’endurance peut aussi être source de problèmes digestifs apparaissant pendant l’effort. L’effort sportif assèche la muqueuse gastrique et provoque des ballonnements. Cependant, une faible activité physique peut également provoquer des ballonnements car elle rend les contractions du côlon trop faibles.

Le tabac, à cause de la nicotine qu’il contient, augmente l’acidité du contenu de l’estomac et peut être source de gaz intestinaux.

De même, l’utilisation intense de laxatifs irrite la muqueuse colique et peut conduire à des ballonnements.

Pendant la grossesse, l’utérus appuie sur l’intestin et peut donner lieu à des flatulences. Pendant la ménopause, les estrogènes, connus pour lutter contre les ballonnements, diminuent et engendrent donc des gaz intestinaux. Le vieillissement aussi est propice aux ballonnements du fait d’une perte de tonicité musculaire et de lubrification intestinale.

 

D’autres raisons peuvent provoquer des flatulences comme des maladies  

 

L’intolérance au lactose favoriserait la fermentation et de ce fait les ballonnements, au même titre que le syndrome de l’intestin irritable (trouble digestif qui se caractérise par des malaises ou des sensations douloureuses au ventre) qui modifie la vitesse de passage dans le côlon.

Les ballonnements peuvent également être provoqués par la constipation, par des reflux gastro-œsophagien (brûlures d’estomac), par une infection gastro-intestinale, par une intoxication alimentaire, par une crise d’appendicite, par une dyspepsie fonctionnelle (estomac qui ne se distend pas bien après les repas et procure une sensation de trop plein), ou encore par un ulcère de l’estomac (plaie présente sur la muqueuse de l’estomac) qui peut provoquer des douleurs et des crampes.

Une dentition fragile favoriserait les inflammations, peut rendre les parois de l’intestin fragiles et conduirait à des ballonnements.

 

Quelles sont les conséquences d'un ventre ballonné ?

 

En société, les ballonnements seraient à l’origine de gêne ou d’embarras. Ils provoqueraient également une sensation de gonflement de l’abdomen accompagnée de douleurs intestinales, de gargouillis dans le tube digestif, de spasmes et de torsions. En cas de ballonnements, il est possible de ressentir une nécessité d’expulser les gaz et un besoin d’éructer (rejet des gaz de l’estomac par la bouche).

 

Quelles sont les solutions pour soulager les ballonnements ?

 

Il existe de nombreuses astuces pour prévenir ou soulager les ballonnements. Il est par exemple conseillé d’éviter les boissons gazeuses, de manger doucement et de bien mâcher ou de limiter la consommation d’aliments pouvant fermenter. La prise de charbon ou d’argile permettrait également d’absorber les gaz et de réduire ainsi les sensations de ballonnements. La phytothérapie, l’homéopathie ou encore l’aromathérapie constituent également des solutions pour lutter contre les ballonnements en demandant l’avis de son médecin au préalable. Enfin, pensez à vous rapprocher de votre médecin afin de diagnostiquer une éventuelle maladie comme une intolérance au lactose ou le syndrome de l’intestin irritable pouvant être responsables des ballonnements.

 

Source : Passeport santé

 

Légende

 

 

Check Also

GREVE DES SYNDICATS DE LA SANTE: L’appel du gouvernement

Le 02 mai 2019, le Secrétaire Général du Syndicat des travailleurs de la Santé Humaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *